5 Résponses

  1. Lecoq

    Lecoq 6 décembre 2013 à 9 h 29 min | | Répondre

    Analyse intéressante du bricolage. Le style est un peu poussif je trouve. Dommage que l’article soit asservi à la fin promotionnelle : tout ça pour dire que « nous on est sérieux et les autres ils bricolent », la ficelle est un peu grosse :-)


  2. Pierre

    Pierre 6 décembre 2013 à 14 h 22 min | | Répondre

    Comme le dit le commentateur précédent : la ficelle est un peu grosse ! Nous, nous sommes bons, vous, vous êtes des brêles ! Ce site est-il autre chose qu’un paravent promotionnel.


  3. Eric

    Eric 7 décembre 2013 à 0 h 07 min | | Répondre

    Il y avait une piste de réflexion intéressante, dommage que l’analyse soit trop manichéenne. En effet rien n’empêche de bricoler tout en ayant une vision d’ensemble. Un peu comme le cordonnier qui en réparant une chaussure, modifie la semelle de manière à rééduquer la façon de marcher de son client. On pourrait même dire que dans certains cas, le bricoleur répare les erreurs de conceptions de l’architecte. :)

    Plutôt que d’opposer deux groupes de compétences, il me semble plus efficace de réunir les deux dans une même globalité. D’ailleurs le bricolage est parfois indispensable pour temporiser avant la mise en place d’une solution plus stable. Solution qui peut d’ailleurs s’appuyer sur les innovations faites lors du bricolage.


Laisser un commentaire